Le système suppose que l'unité de contrôle de base est toujours entièrement associée à 32 postes maximum, qu'il s'agisse de postes réels, fantômes ou un mélange des deux, auxquels il assigne des numéros de poste séquentiels. Il procède à cette opération avant d'attribuer un numéro à tout poste réel relié à des modules d'expansion externes, dans la limite autorisée du système. Si le nombre maximal de postes autorisé n'est pas excédé, tout numéro de poste restant est assigné aux postes fantômes supplémentaires.